PKP au Parti Québécois : la réorganisation des astres ?

La nouvelle a frappé comme une tonne de briques. Pierre Karl Péladeau (PKP), le milliardaire antisyndical qui traîne dans sa foulée une myriade d’âpres conflits de travail, a annoncé hier qu’il se présente sous la bannière du PQ dans St-Jérôme.  Les voyants rouges sur les écrans radars de tous ceux impliqués en politique se sont du coup allumés à la plus fort intensité.

Mais au-delà du caractère spectaculaire de ce nouvel épisode électoral, qu’est-ce que signifie une telle candidature dans le paysage québécois ?

Pour la République du Québec

L’indépendance du Québec deviendra-t-elle un enjeu central de la présente élection? Une chose est sûre, il faudrait bien continuer de réfléchir à la forme que prendra le Québec souverain et à la démarche pour nous y amener. Yanick Barrette, dans son nouvel essai, propose L’idéal républicain. Qu’est-ce que le républicanisme? Quelle forme devrait-il prendre au Québec? Comment atteindre cet idéal d’un Québec libre et républicain? C’est entre autres à ces questions que s’attaque l’auteur.

Lancement du livre L’idéal républicain

Les Éditions du Québécois sont fières d’annoncer la parution d’une importante nouveauté intitulée L’idéal républicain. Réflexion sur le passé et l’avenir du Québec, ouvrage de Yanick Barrette qui propose de s’attarder au républicanisme dans l’optique de l’indépendance du Québec. Le lancement du livre se fera dans le cadre de l’enregistrement de l’émission de web-télé La […]

Bienvenue sur la boutique Internet de l’organisation du Québécois

Les achats que vous ferez sur ce site Internet serviront concrètement à promouvoir la cause indépendantiste. En effet, les différents organismes composant l’organisation du Québécois sont tous des OBNL (organisme à but non lucratif) et tous les profits réalisés par le Le Québécois serviront exclusivement à financer le développement de médias résolument indépendantistes ou l’organisation […]

Libérer la parole indépendantiste

L’Organisation du Québécois est née en 2001. L’objectif de ses fondateurs était de briser le monopole dont jouissent les fédéralistes sur l’information au Québec. Chez nous, on considère qu’il est impératif de libérer la parole indépendantiste si on veut travailler plus efficacement à l’obtention de notre indépendance nationale. Au fil des ans, les artisans de […]

Manifestation contre le pétrole sale au Québec

Une manifestation se tiendra samedi le 21 décembre à 13h30, devant le bureau du député Scott McKay à Repentigny, pour dénoncer la complicité du gouvernement actuel avec la compagnie Enbridge pour le projet de transport du pétrole lourd des sables bitumineux vers l’est, principalement pour l’exportation, en utilisant le territoire du Québec comme simple voie de […]

Sans espoir?

Ça fait un bout de temps que je n’ai pas pondu un texte. Au moins 2 mois. Depuis la mort de Paul Desmarais. Ce ne sont pas les sujets qui manquaient. On dirait que la bêtise m’a submergé, qu’elle a pris  le dessus sur moi. Submergé par la gauche, par la droite, par le centre. […]

Un Québec pétrolier : le gouvernement a-t-il déjà fait son nid ?

Dans un monde normal où la cohérence régnerait en reine et maîtresse parmi les humains, un ministre de l’Environnement défendrait la nature et le territoire sur lequel habitent les citoyens, et ne s’adresserait certainement pas au peuple au nom des compagnies les plus polluantes de ce monde à bout de souffle.  Mais malheureusement, nous sommes au Québec, sous la férule d’un gouvernement péquiste, et non pas dans une société politiquement cohérente. Conséquemment,  notre ministre de l’Environnement, Yves-François Blanchet en l’occurrence, défend bec et ongles le pétrole de l’Alberta en clamant qu’il est très important de l’accueillir chez nous parce qu’il créera « des milliers d’emplois ».  Il ne lui vient même pas à l’esprit, ce faisant, d’évoquer les risques que tout cela pose pour l’environnement. 

La démocratie amochée

Scandaleux tout de même de voir à quel point des personnes occupant d’importants postes politiques grâce à la démocratie (enfin, la pseudo démocratie dans laquelle nous vivons) se comportent comme de parfaits goujats à son égard.  Elles la bafouent à qui mieux mieux, sans se soucier un seul instant de ce que nous, les pauvres gueux qui formons le corps citoyen, puissions en dire.  J’imagine qu’on doit être juste bon pour foutre des bulletins de vote dans l’urne !

Mêlez-vous donc de vos maudites affaires !

C’est quand même comique de voir la tête des offusqués de service qui s’hallucinent de la tactique « sournoise » du fédéral qui s’en prend ces jours-ci à la loi 99 du Québec et à la règle des 50%+1.  Comment un pays comme le Canada pourrait-il contester un principe de base de la démocratie, largement reconnu à l’ONU, nous disent nos chiens battus qui espèrent depuis toujours joyeux traitement pour la minorité nationale que nous formons !