On se reverra en 2012

Voici venue la fin d’une année peu encourageante pour le mouvement indépendantiste québécois. Je qualifierais 2011 d’année du recroquevillement. Les Québécois ont de plus en plus le nez dans leurs petites affaires. Fatigués de déranger le Parlement fédéral, beaucoup d’entre eux ont décidé qu’il valait mieux désormais y envoyer des députés parlant bilingue. Par exemple, […]

Joyeux massacre!

Les Syriens ont reçu comme cadeau de Noël deux attentats qui ont fait 44 morts et 166 blessés dans la banlieue de Damas vendredi. Pour aider le peuple syrien, le ministre des Affaires étrangères à Ottawa, John Baird, lui a fait un autre cadeau. Il a déclaré que le gouvernement fédéral allait durcir les sanctions contre […]

Nos frères iraniens contre Sa Majesté et ses rejetons

Les médias menteurs agitent constamment divers spectres à propos des peuples qui désobéissent à Wall Street. Après les mensonges sur la Syrie dont je parlais la semaine dernière, la dernière trouvaille des complices médiatiques et pseudohumanitaires des va-t-en-guerre est de relayer les immixtions et les accusations gratuites de Hillary Clinton sur les élections en Russie. […]

Un trou dans la frégate

Le 21 novembre 2011, La Presse canadienne nous annonçait que le gouvernement du Canada avait décidé de maintenir une frégate dans la Méditerranée pour participer à une «opération antiterroriste de l’OTAN». Tiens, tiens, après le massacre des Libyens et la destruction d’une bonne partie de leur pays, sous les ordres du lieutenant-général Bouchard, le gouvernement aurait […]

La mort de Kadhafi

Il y a quelques jours, Stephen Harper se félicitait de la mort de Mouammar Kadhafi, le guide de la révolution libyenne. De son côté, le Président du Venezuela Hugo Chavez saluait l’anti-impérialiste et anti-sioniste par excellence que fut Kadhafi en le qualifiant de martyr. Dans nos pages à nous, Serge Truffault du Devoir le traitait de chien fou. Ce que je sais, moi c’est qu’il est mort assassiné d’une balle dans la tête et que son fils Mouatassim a été exécuté d’une balle dans la nuque. Plus tôt cet été, un autre de ses fils Khamis avait été tué par une frappe de l’OTAN avec trois des petits-enfants de Mouammar Khadafi. Voilà une mort qui parle beaucoup et qui parlera longtemps, très longtemps.

Les premiers seront les derniers?

Les choses bougent radicalement du côté des peuples en lutte européens ces derniers mois : Corse, Écosse, Pays basque, Catalogne, Flandre…  Des avancées majeures se confirment. Au Québec, silence radio sur ces situations. Par un curieux « hasard », Radio-Canada ou Power Corporation ne nous parlent jamais de ces autres peuples qui vivent une réalité pas si éloignée de la nôtre et qui, eux aussi, combattent pour leur indépendance. Petit tableau vitement brossé.

Alerte rouge

Cramponnez-vous, la descente aux enfers commence. Bienvenue dans le monde réel à ceux qui ont l’habitude des potins du Réseau de la désinformation et de La Presse canadienne. Une crise économique? Bien pire. C’est l’effondrement total du système qui est en train de se faire dans un crescendo de troubles sociaux et de guerres. La bulle néolibérale est crevée, et l’atterrissage sera dur. Très dur.

Al-Qanada

La politique est devenue le cimetière des rêves. Du Québec à la Palestine, en passant par la Côte d’Ivoire, les peuples pédalent dans le beurre. Tantôt déboussolés, tantôt massacrés. Qu’est-ce qui nous arrive?

L’humanité est plus instruite que jamais. Elle recèle des trésors de créativité et dispose de moyens de communication extraordinaires. Ses outils de production actuels relevaient hier encore de la science-fiction. Pourtant, nous faisons du surplace. Que dis-je? Nous reculons. Comment se fait-il que l’avenir nous glisse entre les doigts? Pourquoi le pouvoir est-il une anguille?

Alain Dubuc ou la persistance d’une mouche à marde

Dans sa chronique de La Presse du 21 septembre, Alain Dubuc critique la présence de la SSJB de Montréal à la récente Fête de l’Humanité, cette « grosse célébration organisée (…) par le Parti communiste français », un parti sans avenir à ses yeux. Il met en doute l’utilité pour la SSJBM et son président Mario Beaulieu de se chercher des appuis auprès des communistes français, estimant que cette aventure avait « un petit côté désespérément pic-pic ». Comme la délégation québécoise à la Fête de l’Humanité comprenait aussi, en plus de la SSJB, le Parti communiste du Québec et le Réseau de résistance du Québécois, Dubuc y appréhende « un processus de groupuscularisation aux franges du mouvement souverainiste ». Il conclut que la SSJB, le PCQ et le RRQ seraient « dans un processus de marginalisation et de radicalisation » d’autant plus dangereux (toujours à ses yeux) qu’ils « jouent un rôle important dans le débat linguistique ». Et il craint fort qu’ainsi « ce débat soit pris en otage ». Ouf !

La culture de l’impérialisme

Du temps de la reine Victoria, le soleil ne se couchait jamais sur l’Empire britannique. Cette grandeur n’est plus, mais constitue apparemment une source d’inspiration pour Stephen Harper, qui trouve régulièrement de nouvelles façons de manifester son attachement à la royauté britannique. Récemment, il a ordonné à toutes les missions diplomatiques canadiennes d’afficher bien en vue un portrait de la reine d’Angleterre. D’où vient donc cette fixation sur la monarchie? Est-ce pour narguer ou humilier les Québécois? Est-ce pour plaire à l’électorat ontarien encore ancré dans la tradition orangiste?