Québec solidaire et la consigne de vote pour l’élection fédérale

Mettre sur le même pied le NPD fédéraliste et le Bloc allié à l’extrême-droite ?

Le prochain Conseil national Solidaire est appelé à débattre et à voter une proposition stipulant la politique du parti en vue des prochaines élections fédérales. La proposition à voter ne donne aucune consigne de vote bien que le premier attendu stipule que « [a]ttendu que Québec solidaire reconnaît que deux partis fédéraux (le Parti libéral du Canada et le Parti conservateur) nuisent directement aux valeurs défendus par Québec solidaire et aux intérêts de la population québécoise ». La dernière proposition affirme « [q]ue les autres membres de Québec solidaire, sur une base individuelle, soient invités à soutenir le parti qui représente le mieux leurs valeurs… ». On reconnaît là la consigne de vote traditionnelle du parti qui indirectement favorise le Bloc québécois, le NPD et le Parti vert fédéral. On se trouvait des accointances sociales ou écologiques avec le NPD et les Verts, malgré leur fédéralisme, et souverainistes avec le Bloc malgré son axe social droite-gauche.

Mais les temps changent. La militance bloquiste s’est débarrassée de son axe souverainiste en même temps que de sa chef Martine Ouellet pour se replier sur l’unique défense des dits intérêts du Québec… tels que véhiculés par son gouvernement caquiste. De dire Radio-Canada « [l]e chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, s’engage à porter le message du gouvernement caquiste à Ottawa, notamment sur les dossiers litigieux tels l’immigration et l’identité. » La messe est dite. Rendu là, l’élastique souverainiste est étiré à son maximum. L’élastique a cassé quand le chef bloquiste, selon un de ses tweets daté du 15/02/19, a pris un « [d]éjeuner de St-Valentin à #Québec, capitale de l’amour, avec Éric Duhaime. Peut-être le début de quelque chose de cute… ». Rappelons que ce triste animateur de radio-poubelle de la Ville de Québec, selon les dires d’un militant Solidaire, « a insulté les survivantes de Polytechnique, a qualifié le tueur de la mosquée [de Québec] de prisonnier politique et qu’il soutient l’extrême-droite violente ».

Ce personnage sulfureux, le chef bloquiste en dit que « [l]a vérité, c’est que jaser hors des ondes avec @E_Duhaime révèle un gars brillant et sympathique – oui oui oui – et généreux de sa connaissance intime de la politique québécoise et canadienne. C’est pas comme si on ne se connaissait pas depuis 30 ans… » Par un langage familier et rassurant le jour des amours, c’est là l’annonce d’une alliance du Bloc québécois avec l’extrême-droite. On s’attend que lors de son conseil national, Québec solidaire dénonce haut et fort cette alliance et que, bien sûr, il n’invite en aucun cas et pour aucune considération à voter pour ce parti identitaire et réactionnaire.

Posted in chroniques politique québécoise, Journal Le Québécois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.