PKP au Parti Québécois : la réorganisation des astres ?

La nouvelle a frappé comme une tonne de briques. Pierre Karl Péladeau (PKP), le milliardaire antisyndical qui traîne dans sa foulée une myriade d’âpres conflits de travail, a annoncé hier qu’il se présente sous la bannière du PQ dans St-Jérôme.  Les voyants rouges sur les écrans radars de tous ceux impliqués en politique se sont du coup allumés à la plus fort intensité.

Mais au-delà du caractère spectaculaire de ce nouvel épisode électoral, qu’est-ce que signifie une telle candidature dans le paysage québécois ?

Course à la chefferie : J’appuie…

Avant de faire connaître la nature de mon vote en tant que membre d’Option nationale, je tiens à dire que j’entretiens le plus grand respect pour les candidats qui ont brigué la chefferie d’Option nationale, soit Nic Payne, Jean-Claude Saint-André et Sol Zanetti.  Le sérieux dont ces trois hommes ont fait preuve en s’investissant dans pareille démarche a fait grand honneur à notre parti dont la pertinence ne se dément pas à chaque nouveau jour qui se lève.