Étiqueté PQ

2

En route pour 2018

À droite, un patron bien gros, un mononcle renégat et gominé, un arriviste testostéroneux, un abject opportuniste au populisme facile. La chose n’est pas banale à l’aube de l’ère Trump. Avec Legault, c’est le statu quo à perpète consolidé par une horde d’affairistes de bas-étage. Pas grand chose à escompter de ce bord là. À gauche,… [...]
1

Le candidat pasteurisé

Ce chérubin à la Justin, favori de Bernard Landry et poulain de l’establishment, me fait le même effet qu’André Boisclair : un autre héroïque fossoyeur. Et en plus, il est chiant à dessiner avec sa bouille d’ange multiculturaliste. Mais pourquoi donc le qualifier de «pasteurisé»? Une parenthèse fermière s’impose.… [...]
5

La fin des exils, 1er épisode : Le retour des têtes blanches

Ceux qui avaient le moindre intérêt pour Jacques Parizeau ont bien sûr tous suivi le discours touchant de Jean-Martin Aussant – oui je dois l’admettre malgré ma crotte sur le cœur contre lui – aux funérailles de Monsieur mardi. Il a même réussi à me soutirer une larme lorsqu’il a lancé : « Je vous aime Monsieur Parizeau ».… [...]
1

Le fantasme pétrolier

On a tellement rebattu les oreilles des Québécois avec les histoires de création de la richesse et de banqueroute à la casa grecque que certains s’inventent toutes sortes de chimères destinées à les rassurer quant à notre avenir économique.  Parmi les sujets de nature à réconforter les plus inquiets, il y a le foutu pétrole.  Celui qui serait… [...]
11

PKP n’avait pas à s’excuser!

Le Québec, terre spécialisée dans les tempêtes dans les verres d’eau, vient d’ajouter un cas à son florilège de conneries. Il y a quelques jours, lors d’un débat entre les candidats à la direction du Parti Québécois, débat organisé par des étudiants de l’Université Laval, Pierre Karl Péladeau a osé dire ce que tout le monde sait. C’est-à-dire… [...]