Idle no more, plus jamais la passivité

Pierre-Luc Bégin, un des dirigeants de l’organisation du Québécois a déjà mis au parfum notre position dans le dossier IDLE NO MORE dans sa dernière chronique « Retisser la grande alliance ». Maintenant, nous devrons passer de la parole à l’action.

Cet après-midi, plusieurs manifestations auront lieu au Québec, comme ailleurs dans le monde, menées par les Autochtones et tous les peuples solidaires à leurs revendications. Un mouvement s’est incarné à la suite de la grève de la faim entamée par la cheffe Theresa Spencer de la nation Attawapiskat. Il est appelé à prendre de l’expansion et devenir notre prochaine grande manifestation populaire après le Printemps Érable de 2012. Souhaitons que cette fois, la révolution s’installe pour de vrai et qu’on puisse enfin faire basculer ce système colonialiste canadien qui détruit les autres Nations présentes sur le territoire Nord-Américain.

Le gouvernement Harper veut modifier la loi sur les Indiens pour défaire les traités définissant les territoires ancestraux, réduire les évaluations environnementales qui retarderaient des projets d’exploration minière, par exemple, et diminuer le nombre de lacs et de rivières protégés, tout ça dans le but de pouvoir exploiter sans embûches tout le territoire canadien. Les Autochtones et certaines “provinces” sont devenus des obstacles au développement des énergies fossiles et polluantes. Le Canada agit avec le nouveau pipeline comme il l’a fait jadis avec le chemin de fer, passant comme bon lui semble sur les territoires ancestraux, sans égard aux humains, ni à la faune et ni à l’environnement. Il faut que les actions effrontées, arrogantes et sans scrupules de ce gouvernement fédéral cessent, et pour cela, seule la solidarité des peuples qui luttent pour leur autonomie et pour un monde meilleur peut y arriver.

Le Réseau de Résistance du Québécois appuie les deux principales manifestations de cet après-midi à 13h qui se dérouleront de façon simultanée. La première à Montréal, avec la participation de nos militants et ceux des Premières Nations, devant le Palais des Congrès, exactement où s’est déroulée notre première action commune contre le Plan Nord avec InnuPower le 21 avril dernier. La deuxième action de solidarité se déroulera à Pessamit, il s’agira d’un appui du regroupement IDLE NO MORE – NITASSINAN. Nos amis d’Innupower y participeront. Cette coalition de IDLE NO MORE – NITASSINAN regroupe des militants de Pessamit, Mashteuiasht, Uashat & Mani-Utenam et Ekuanitshit.

Ces manifestations se veulent aussi une action de sensibilisation sur toute une série de problèmes autochtones, comme la pauvreté, le taux de suicide élevé, les meurtres commis contre des femmes autochtones (trop souvent non-résolus), la pénurie d’eau potable et le pillage des terres autochtones par des grandes compagnies. Nous maintiendrons la pression et, unis et debout, nous vaincrons!