Des Québécois à la Fête de l’Huma

Il est heureux que la SSJB ait su maintenir cette attitude non-partisane à l’égard des différents courants qui se profilent dans la société. D’une part, elle ne déroge pas à son combat pour l’indépendance du Québec (tout en maintenant son soutien aux francophones hors-Québec, entre autres par le biais de la fondation Langelier), mais elle joue aussi un rôle majeur dans l’unification des indépendantistes. Si vous assistez aux différentes activités auxquelles la SSJB prend part ou qu’elle organise, vous serez à même d’y observer des courants de pensée des plus diversifiés, allant de la gauche à la droite…  à l’exception des extrêmes (ai-je besoin de mentionner ces quatre pelés et un tondu d’anarchistes gâtés ou ce quarteron de racistes ou de fascistes en devenir ?). Je crois que cette pratique d’ouverture aux organisations est saine et démocratique, même si elle ne fait pas nécessairement l’affaire de tous (les schtroumpfs grognons).

Il y a quelques années, j’avais invité le Parti communiste du Québec à venir présenter son programme lors d’une conférence à la Maison Ludger-Duvernay (siège social de la SSJB à Montréal).  Cela avait étonné certaines personnes, car les communistes franchissaient rarement à l’époque, sinon jamais, les marches de cet édifice.  Pourtant, le PCQ, né d’une scission d’avec le Parti communiste canadien, s’affiche résolument indépendantiste et forme un collectif reconnu au sein de Québec Solidaire.  Il me semblait par conséquent légitime, voire naturel  d’établir un contact.  Le PCQ a également tissé des liens fraternels avec d’autres organisations, dont en premier lieu le Réseau de résistance du Québécois.

À l’initiative du PCQ, la SSJB de Montréal et le RRQ ont été invités et ont accepté de  participer à la prochaine Fête de l’Humanité, qui se tient annuellement en France sous les auspices du quotidien du Parti communiste français.  Cette année, l’événement se déroule du 16 au 18 septembre (voir leur site à www.humanite.fr/fete_huma ).Si chaque organisation envoie ses propres représentants, elles tiendront néanmoins un stand conjoint afin de présenter aux dizaines de milliers de Français qui arpentent le site un aperçu du mouvement indépendantiste et de notre lutte séculaire pour défendre la langue française et la culture au Québec.  C’est une excellente nouvelle que celle-là, il me semble.  Pour toutes sortes de raisons, la gauche française, en général, semblait frileuse à l’égard des nationalistes québécois, associant à tort ce nationalisme à des options d’extrême droite qui sévissent en Europe (on pense au Front national de Le Pen et à toute cette mouvance ultra réactionnaire et raciste qui pointe son museau dans l’actualité européenne).

Alors, pendant les quelques jours que durera cette Fête de l’Huma, nos cousins communistes français et leurs amis auront l’occasion de faire plus ample connaissance avec des indépendantistes québécois et, qui sait, sans doute seront-ils désormais plus sensibilisés à nos revendications.  Ce ne serait que pour cela que déjà ce voyage serait profitable…  Voilà une belle initiative de nos – osons le mot – camarades du PCQ.

Posted in partenaires du RRQ, Réseau de Résistance du Québécois.