Dépouilles Opimes

« Des êtres déracinés n’ont guère que deux comportements possibles :
ou ils tombent dans une inertie de l’âme presque équivalente à la mort,
comme pour la plupart des esclaves au temps de l’Empire romain,
ou ils se jettent dans une activité tendant toujours à déraciner,
souvent par les méthodes les plus violentes,
ceux qui ne le sont pas encore ou ne le sont qu’en partie»

Simone Weil

Conspuer… Ne devons-nous pas conspuer? Là, devant les plus caveuses profondeurs de «l’indifférencialisme libéral»; nous voilà repus de notre pharisaïsme bon bourgeois : «anglomanie des idées modernes1»: «laïcisme, individualisme et cosmopolitisme2»! Il y a bien cinquante ans, aujourd’hui, que nous vivons d’apatrie, parjures en nos sols, déloyaux en nos chairs! Décharnés jusqu’à l’émasculation à ce légalisme Anglo-saxon, à ce Commonwealth de ravins d’ombres et de morts, nous sommes devenus des « Anglais qui parlent le français»; ignares en notre liberté, mais savants en leur libéralité, sots en notre libération, mais érudits en leur libéralisation! Ne nous méprenons pas, c’est bien de cette Monarchie constitutionnelle de Banane dont nous sommes malades!! Écœurés, sommes-nous, par cette « Carthage de Lumière3» qui, de charrue et de sel, oppose notre somme anthropologique au réduit légalitaire du Coup d’État de Nature constitutionnel!! Non!!! il ne s’agit pas ici d’une porcherie ordinaire, mais bien d’une industrie de gorets vermineux où l’Alphée et le Pénée n’auraient, de tout leurs torrents épurateurs, pas assez de débâcles pour venir à bout de cette ordurière construction! Ce sont érigés, alors, les visages nets de ce qui était imprécis, accentué les traits dépouillés de ce qui était flou, instaurés les ombres impérieuses de ce qui était aphasique… Et dans l’ammoniacal déperdition de notre race il y a été entendu les plus graveleuses idées, les plus vénéneux adages, les plus soumises paroles ânonnées par ces ignoblesses radio-gescariennes et états-unienno-libertariennes agnoblies par nos bons thermidoriens soixantars – référendistes comme fédérastes, de gauche comme de droite – tous prostitués à notre blépharoplastie ethnique!

Sous ce réquisitoire immonde, le temps d’Indarne avait bel et bien commencé! L’on trouve toujours un Pierre Cauchon, un John Menteith, ou un Philippe Couillard – coloniaux d’une veulerie de commués honnis par la chiure de leur propre urine et de leur propre défécation – afin de collaborer à une telle entreprise de destruction! Mais plus que l’hideur affamée de leur servitude volontaire, que la forte succulence de prurit retrouvée indemne aux panacées de leurs justifications, dépassant, ainsi, en trahison, l’insoutenable poids des trente deniers, ce qui rend ces hommes exécrables – fédérastes et libéraux comme il y eut, jadis, Scribes et pharisiens – et d’une répugnance insatiable, c’est leur tentation existentielle qui n’est devenue que rouage et impératifs orwelliens: « le Québec ma patrie, le Canada mon pays », « un non, c’est un oui », « un Québec fort dans un Canada uni »… indigestion cérébrale récupérée par la sous-traitance Gomery des Molson, des Canadian Tire, des Tim Horton et des Air Canada! Depuis, traînés de claie en potence, de proie à charognard, résignés puis équarris par l’Amérique du Nord Britannique – devenus État-Uniens, Britanniques d’Amérique du Nord comme les Zoulous devinrent Sud-africains et Zimbabwéens – nous sommes morts dans la dignité keynésienne : emporium d’État inaugurant la Révolution viagère dont le gentilé de «Québécois» fut l’opus ex-nihilo, la caverne dans la caverne! Hélas, des révolutions libérales aux révolutions sociales, la plus insidieuse politique anglaise ne s’est guère accomplie lors des deux premiers siècles de leur hégémonie – à laquelle nous avons refusé, catégoriquement, en tant que vrais Canadiens, d’appartenir – son autorité a été rendue possible par l’avènement d’un nouvel obscurantisme : la Grande Blancheur! «Le ciel alors ressemble à l’Enfer! De même qu’il imite notre nuit, ne pouvons-nous, quand il nous plaira, imiter sa lumière4»? Le Christ, ici, ne pouvait être mieux avisé : « c’est la mesure que vous vous servez qui servira de mesure pour vous5»! Voilà que du loup et du chien, c’est bien du chien que nous avons choisi l’allure, l’embonpoint et « le collier dont il est attaché »! Peuple-Lidice dont les débiles et les malvenus se sont assimilés au temps historique de leur propre existence, fiers qu’ils sont d’être nés de la dernière pluie et où « demain ne sera qu’une conséquence imprévisible du présent6» afin d’y bâtir notre propre exposition coloniale! Alors les voilà nos œcuménistes du subjectivisme arbitraire caporalisés au glasnost libéral; nos dyslexiques de la libéralité d’expression, nos charlatans du mensonge raisonné; nos escrocs du sophisme rationnel; les voilà dis-je bien, et je vous les livre en pâture; tel l’ivraie empuanti de leur rance émiettements; ils sont les filles d’Hérodiade; les geôliers de notre Machéronte!!!

L’insoutenable a donc supplanté l’infamie; l’œil a remué vers la mort… et dans les affres sépulcrales de l’anti-politique – bile de notre boulimie turgescente – vint, comme Caïphe au Christ, ce sénécaleux asussexué du « two thousand fifteen » s’égoportraitant le rudius à la main! Pire, ce bâtard Très Honorable nous goldenshowe du double mensonge sémantique d’où l’on « se ressemble beaucoup plus qu’on diffère » tout en se conférant une « belle diversité »!! Procuste lui-même n’aurait pas de lit plus malléable; ne pourrait, dans l’avarice de sa démence, être plus habile pour proférer ses boucheries de massacres! Nous sommes assiégés par la scrofuleuse bégueulerie de ce Tartufe – comédien de toutes les comédies – fumigés aux Prattati Prattata libérastes de sa pensée consanguine!! Et ce sous-préfet des Indes Occidentales est adjoint par les démérites de son oncle mental – polyglotte de chez les polyglottes, véritable Champollion de la pierre du sussexJean Chrétin – traître de toutes les trahisons – qui nous dysphasait qu’il aurait, lui aussi, aimé gagné la bataille des « Plaines » et qu’il serait allé réveiller Montcalm!!?!? Montcalm!??! Cet escroc du Trevithisme mondialiste; du Bilderberg et de la Trilatéral n’a même pas été foutu d’aller réveiller Lévesque en 82; mais ce fion de marde serait allé réveiller Montcalm!?! Vieille saloperie!! Tu n’as pas eu de courage dans cette vie, tu n’en aurais certainement pas eu dans une autre!! De ce subordonisme; ils en ont assiégé l’esprit, édifié la laideur… Et de là, parti du plus bas, nous descendrons en grade!!

Ainsi, en notre Pays, l’oppression s’est faite accoutumante… Détruits, puis anémiés par deux siècles d’individualisme social et économique, par le règne de Mammon consumé au luciférisme d’un Moi omnipotent et déiste – lui-même consenti au dogme de la civilisation judéo-protestante – nous parlons et parlerons de plus en plus blanc... blanc francophone... blanc dépersonnifié… Aidé par notre Nobilitas de robe à qui l’on tend la joue pesamment pour recevoir élégamment le sperme cracheté; véritable Politburocratie possédant ses politburocrates : Monique Leroux, Alain Bouchard, Sophie Brochu, Éric Martel, Marc Dutil, Pierre Gabriel Côté, Denise Verreault, Robert Lacroix, Michael Sabia, Charles Sirois, les Desmarais, Louis Vachon conspuables parmi les conspués – qui souhaitent aujourd’hui que l’on s’esclavaille sur l’« Internationale » capitaliste comme l’on crevait, jadis, pour l’Internationale communiste!! Les descendants idéologiques d’Herbert Holt, de Joseph Flavelle, de A. Glazebrook, de Sir C. Gordon, de Vincent massey, de Maurice Strong et d’A. F. Gault s’empresseront d’aller redonner à César ce qui n’appartient pas à César!! Ils commuteront tous les travailleurs en Indentured servants de l’abyssal goinfre pengéen!! Oligophrénie de nos Jannès et nos Jambrès – arrangeant leurs vipères à leurs forfaits – afin qu’ils bâtissent la porta triumphalis par laquelle ces chevalier\dame Grand cross, à la pensée incestueuse, iront remplacés nos sépulcres glorieux par leurs catafalques pourris!! Ils iront, ses couards que la Lumière agenouille, rendent digne ce qui est lâche, faire noble ce qui est rance, étreindre ce qui est mort!!! Ces êtres qui, comme la bête avilie devant l’immanence de la technique redoutable, se saisissent de l’attelage atroce et dressent l’outil dont use la lucre afin que destruction et transgression deviennent croissance et progrès! Mangons de leur propre réputation philosophale; Hurgo d’un « ordre économique dont le désir du profit est l’âme (…) et auquel nous devons nous soumettre7»! Ainsi l’on peut bien, derrière la belle illusion du troupeau apaisé des « travailleurs mercenaires » et du salariat, nous vendre la société usuraire de l’économie du savoir et du partage, comme l’on nous avait vendu, jadis, la Société des Loisirs ou le millénarisme libéralo-progressiste; il ne s’agit pas de se méprendre sur la capacité de ce système de faire sa propre apologie, mais bien de comprendre que la réductibilité anthropologique de notre Peuple a servi à nous sacrifier à la subordination productiviste du «Moloch technique8» dont «l’homme nouveau» arbore un stakhanovisme entrepreneurial et capitaliste gentrifié à la «valeur marchande de l’histoire du monde9»! Et par cette engeance, l’Homme de notre Pays – l’Ancien-Canadien – abandonne son geste singulier, sa maîtrise particulière, sa concordance unique, son goût affiné de la propriété, et choisit l’affairement docile, le compromis séditieux, les sépulcres blanchis et les ossements de mort afin d’accepter par intérêts ce qu’il avait refusé par mœurs! Or, ne pouvant servir deux maîtres, nous avons choisi de servir l’Argent!

Et dans l’assiégement « Nouveau Régime », l’armée d’occupation porte ses charges en opinion comme en arme! Ourdie d’une libéralissime vicieusité; elle possède ses sous-hommes de mains comme ses intellectAWOL… Et comme l’odeur de pestilence nous indique toujours le sens du vent, il suffit d’y tendre l’alerte narine afin de savoir dans quelle direction défèquent et mugissent les bêtes de somme du mors libéral!! Elles sont là… là à nous baiser du baiser de Gethsémani; là à s’émerveiller devant les rois nus devenus « démocrates » nubiles; là à se libéraliser à la Marc Gesetz zum Séguin Blutes de la nouvelle York des Hespérides! Après les Lois de Nuremberg, voici les Lois de New-York mises au pinacle par notre schutzstaffel-pèlerin de la vallée de Sennaar!! Notre crime?!? cette intolérable « chasse-gardée » de nos patronymes!?! Il n’y aurait pas assez de « w » de « k » pour y être ordonnés comme vingt-et-unième sièclien!! Nous accusa-t-on, dès lors, dans la précipitation absolue des doctrinaires, de Crimes contre l’histoire de l’humanité et de lèse-modernité, outrages auxquels cette Frangleterre ne pardonne pas, elle ordonne sentence et exécute sur le champ! Mais hélas, oh compagnons de malheurs, la bêtise n’arrive jamais seule… elle rampe, se cache, se copie tel l’odieux duplicata plumitif; genre de « fordisme » du divertissement qu’il nous faut nommer ici : Épeios Laferrière!! Il est, sans aucun doute, le dernier débile à qui l’on a appris à écrire et qui prétendit, à l’émission esprit critique (double guillemets sur tout le titre!), qu’il était plus « Québécois » que les « Québécois » parce qu’il gagnait plus d’argent que la plupart d’entre nous!?! Étrange Logos que de croire que l’argent assigne l’ethnie!?! N’avait-il pas, aussi, ce « nègre de maison » du dimanche, demandé à ce que chaque « Québécois » vive le déracinement!?! Autant d’autodafés et de bûchers dédiés à Marduk! Mais nos diadoques de l’empire fédérale n’ont guère pu se rassasier de si peu de vermines… Ils se sont affalés sous ce vichysme multiculturalo-mondain; sous notre « Taylor-isme » Charles Dernier de la Fédération du Grand-Trunk!! Ingénierieur social qui s’était empressé de donner ses allégeances lors d’une séance de caca culotte radio-cadenasienne sur la « Charte » : « mais que vont en penser les gens de New-York »!?! ON S’EN TABARNAK DE CE QU’ILS VONT EN PENSER CHARLES!!! Vieille corneille charognarde nourrie à la strychnine!!!! Nous ne sommes pas des ersatz WASP réduit à leur potentiel de néant!!! Nous sommes une somme anthropologique; une Humanité parmi les Humanités, et ce fait glorieux fait de nous des Hommes Libres!!! Non des hordes d’efféminés soumis à une puissance impériale étrangère!!! Triumvirat ruminant un Morituri te salutant sur un Morituri te salutant devant les ziggourat de la City upon de hill! Ceux-là, Laurentiens? Non, leur allégeance est ailleurs, ils sont de culture autre!

Et là, dans l’échelle de la discrimination négative, non loin de l’étiage cérébral généralisé, l’on trouve toujours nos bonimenteurs le nez poudré d’oribus; nos Praeco péripatéticiens qui nous vendent non plus le Panem et circenses, mais bien le circenses et circenses de l’hystérie comico-débilitoire!! Ce Rozon-du-roi pour qui un immigrant est plus « Québécois » qu’un « Québécois » parce qu’il a, contrairement au second, choisit le Québec!! Or ce n’est pas parce que je choisirais de vivre en Chine que je serais plus chinois que les Chinois; fientes d’imbécile! N’en déplaise à mon sacro-saint choix!! Pas surprenant que ce déféqueur d’homme est mis bas un Sucre Sammy – ventriloque du Beaver Club, Shudra du manufcturing of consent Mcgillien à la Donald Ewen Cameron – sigisbée de Jonathan Marleauce sycophante – qui, suprémacistement, nous annonçait à la commission des jeunes libérastes, d’être le seul issu de la « diversité cultuelle »!??! Caractère de la nouvelle race des seigneurs à laquelle, visiblement, nous n’appartenons pas… Quant à cette époque qui veut que l’on puisse choisir sa culture comme l’on choisit un produit de consommation où, chacun est immigrant et doit connaître le déracinement, où chaque immigrant est une partie prenante et inaltérable du Nous dans sa mesure immédiate et permanente – il ne s’agit là que d’un nouvel eugénisme – qui n’a d’égal historique que les Noces de Suse – plus insidieux, infiniment mieux communiqué par une sémantique libérale et par un marketing de la supposée ouverture – l’on ouvre aujourd’hui les esprits comme l’on ouvre les marchés – par la destruction des barrières non-tarifaires, afin que le citoyen légal, ce hère supplétif de l’homme masse, puisse prétendre à l’un sans pour autant nuire à l’autre!Véritable caste de marchands d’orviétan qui nous répète ad vitam eternam que l’on doit « construire des ponts » entre les « communautés »!?!? Mais nous n’aurions pas à bâtir des ponts si, au départ, l’on avait intégré et assimilé les nouveaux arrivants à notre foyer culturel!!! La construction de pont est la conséquence pathologique du Multiculturalisme qui COMMUNAUTARISE et qui donc, force à la construction de ponts!! Ainsi sommes-nous dans l’obligation de faire de la diplomatie internationale à l’intérieur de notre propre pays!?! Ne faut-il pas rappeler, aussi, que comme il y a une écologie environnementale il y aussi une écologie ethnique; et que notre culture ne possède pas de pouvoir de rétention immigrationnelle infini! Ainsi, l’hydre capitalo-immigrationelle nous impose ses inconséquences causales qui nous sont relayées par les ruminants du gauchisme abâtardi à « l’humain universel présent en chacun »!!!

Et dans cette machination obligatoire, insidieuse et purgative, le régime bourgeopathe a produits ses morbidités d’esprits comme il a enfanté de ses obésités de corps… Son relaie en est assuré par les Oberkapo de notre lumpenintelligentsia!! À commencer par ce Oui Mcpeut jeuniste en titre du « franglhood » de la génération des dégénérés – qui nous logorrhait qu’il écrivait en franglais pour « une économie de mot » exactement comme Elvis Gratton écrivait en bilingue pour aller plus vite!!! Il est aujourd’hui des grattoniens comme nous avions, jadis, des voltairiens!! Mais l’abaissement général ne s’est pas arrêté là dans la novpensée d’acculture prolétarienne libérale!! Il y cette théâtreuse délébile qui, au micro de Mekonnen, nous soumettait, si modernement, à la question : « pourquoi pas un Casse-noisette noir »?!? Oui!! et pourquoi pas un Shylock catholique ou, peut-être, une Mirza blanche, ou bien, une Praxagora intersex nonbinary; histoire de ne rien comprendre à rien et de dénaturer l’essence même des œuvres afin de les rendre inintelligibles à l’époque et à la culture auxquelles elles se rattachent! Nos puants de la Révolution, et Salomé Corbo en tête, sont les mêmes Jdanovistes qui, à heure de grande écoute, décrètent l’obligation à l’immigration sous prétexte que « l’Amérique s’est construite avec l’émigration »!?! Il faudrait peut-être rappeler à cette pantomime du réflexe que l’Amérique s’est aussi construite avec l’esclavage!!! Faut-il lui pénispliquer que cela ne légitime pas, et ne légitimera jamais de tels actes de barbaries!?! Elles ne sont que les ombres pariétales de nos allégories funestes qui substituent l’art de masse au déficit culturaliste exactement comme l’on changerait le soleil pour le feu!! Ainsi, pour cacher notre très avancée assimilation culturelle, il est impératif de maintenir un tel dispositif de commutation – l’art en guise de culture – afin que le régime maintienne sa force d’inertie assimilationniste! À table rase, le palimpseste est vite déposé sur le tréteau enfin qui y soit gravé les nouvelles allégeances!! Mais parlant de morbidité d’esprit; ne discriminons pas notre AnneAngleterre Goldwater – dite : la Génisse d’orqui, ne pouvant se retenir de hennir sa flabellation adipeuse, restituait les niaiseries collaborationnistes habituelles! « Nous ne devons pas oublier la culture anglaise »!!! Oublier!?! Devons-nous rappeler à ce grotesque golem télévisuel que nous vivons dans une Monarchie constitutionnelle, régime proprement britannique, que nos élus travaillent dans un parlementarisme britannique, système électoral spécifiquement anglais, que l’Acte de l’Amérique du Nord britannique est une constitution individualiste et légalitaire; britannique de culture de tradition et de nom; que le régime économique dans lequel nous subsistons est un régime capitaliste libéral et keynésien; tous issue de la société anglo-saxonne; que notre armée porte les couleurs de l’armée britannique, possède les mêmes grades, les mêmes costumes; que les armoiries de l’Amérique du nord britannique sont les mêmes que ceux de la GrandeBretagne et que sur la monnaie est exposé la face de la souveraine d’Angleterre!??! et il ne faudrait pas oublier la « culture anglaise »!?!?!

Aberration gargantuesque soutenue autant par les tenants du Kominterm médiatico-idéologique d’extrême-traîtres tel que notre débile Léger national qui nous expliquait, à heure de grande écoute, que notre fait culturel majeur était « d’être heureux »!?! Tient dont!? Le bonheur comme palliatif au pouvoir politique!! Quelle trouvaille exceptionnelle pour notre hypnopédiste nation!! Aberration dis-je bien, soutenue par nos journallocentristes du 181 Queen st – Latraversse et Galipo unifolliées qui se sont amusées à jouer les Ri Chun-Hee lors du premier juillet dernier; devenant véritablement ce qu’elles sont vraiment : des agentes de propagande d’état; d’incontestables cariatides journalo-carriéristes! Mais il y a aussi ce Masbourian indéfectible tolérant de toutes les tolérances – qui comparait la « Charte des valeurs » aux politiques génocidaires pratiquées sur les arméniens au début du siècle dernier!?!? Non monsieur Masbourian le PQ n’est pas de la même engeance que les maçons de saloniques et de la secte de Dönmeh!!! Cette coterie d’énergumènes sont légitimés par les scabs idéologiques de la caste professorale des « études inférieurs »!! Frédéric Bérard; ce vichyste britanico-légal de service qui a les mains poncées à la fontaine de Pilate et son icoglan utile qu’est Stéphane Beaulac; partisans d’un nouvel orangisme juridisquo-international genre dulster volonteer du régime des feluettes et du Home rule à la québécoise; idéologues de bon ton du régime – que l’on peut comparer sans gêne aux policiers, durant la grève de Murdochville, qui butaient du travailleurs par souci de « l’état de droit » et qui, dans un charabia hermético-légal frelaté, nous expliquait qu’il était illégal de faire l’indépendance du Québec parce que l’Act de l’Amérique du Nord britannique et le Droit international l’interdisait!?!?! Faisant, ainsi, de notre Patrie une Province impériale; véritable Thrace de l’époque moderne où nos jurisconsultes – imposant le droit comme doctrine de domination – légitiment ainsi le droit impérial des plus forts!! Mais l’épopée universicaire ne s’arrête pas là : « les forces de la polarisation, de la segmentation sociale, sont puissamment à l’œuvre au Québec »; EFFECTIVEMENT VIEILLE Raclure ou ne serait-ce Maclure??– je ne sais plus vraiment… et sachez que vous en êtes, vous-même, l’un des pions les plus effectifs!! Érostrate de la Nation qui se méprendrait entre un rat et un écureuil; Svengali de la manipulation idéologique et de l’inversion accusatoire qui se rapproche étrangement du célèbre : « Pâlat bar Abbas », « Pâlat bar Abbas »!! Ou ce Charkakaoui – vieux sémite « de la réclamation d’excuses » – qui, le 14 septembre 2013, pour nous parler de tolérance, était allé faire une manifestation devant la statue de John. A. Macdonald!?! John. A. Macdonald l’anti-catholiciste, le franc-maçon, l’ORANGISTE!!?! Oui Adil, tu peux bien remercier les Citoyens québécois – l’on nous dégobille du « citoyen » comme l’on nous dégueulait du « camarade » – « pour dire non à la charte discriminatoire » devant le monument dédié à cette merde suprême avec « l’innocence » de la victime, avec le Takcheriste de Denise Helly stipendiée à la diversité individuelle, avec la « racisation » totalitaire d’un Paul Eid et béni aux « types de haines » de l’Actualité; mais ton ignorance restera ta seule vraie exclusion!! Quant à cette Awada femenslamiste – qui donne du « xénophobes » et de « l’islamophobe » comme d’autres donnent de « l’islamonazi » ou du « nazislamiste »; cette pasd’amalgamiste amalgamiste, dis-je bien, prend aussi part à cette supercherie sémantique : « chercher à tout prix l’uniformisation des individus est un premier pas pour une fracture collective »!?! Eeee… NON; C’EST EXACTEMENT LE CONTRAIRE!! C’est l’individualisme transcendé dans l’indifférence généralisée et le romantisme fantasmé du « je » « me » « moi » libéral qui crée les fractures collectives!! Et dès lors que tout ce qui unis un groupe se réduit, paradoxalement, à son plus grand dénominateur commun – c’est-à-dire « l’humain » – là s’incarne véritablement et dans son expression la plus abjecte la fermeture sur soi sur la liberté et le droit privé!!! Mais là n’est pas terminé le reniement! Le coq, alors, aura chanté trois, puis quatre et cinq fois, mais l’éloquence Culturaliste, las, se sera assimilée à ce Modermensch qui veut, désire, ordonne et humilie, dans un provincialisme de Panurge, «l’intelligence des pères10»! En cela, la puanteur, toujours, abaisse… et l’épandage qui, sans prévention aucune, emplissait nos nasaux des remugles excrémenteusement étouffants ne pouvait nous parvenir en pire état par nos Déditices habituels : bousiers à mi-hauteur entre Éric Duharme et Marc Cassivi!! Ceux-là sont nos ennemis! Ceux-là pissent l’infamie, dressent partout la traîtrise, enculent de leur phallus nauséabond et décati ceux qui sont toujours d’« irréductibles Québécois » et d’« irréductibles Gaulois »!! Pour être, alors, il nous faudra porter notre irréductibilité comme notre Périzonium afin de cacher notre virilité jugée trop barbare pour nos altesses morganatiques ad mari usque ad mare! Mais à quoi, nos bons chouayensparlant plus blanc qu’anglais – veulent-ils que nous nous réduisions exactement? À quelle fin et pour qui?!? Ils sont les speakers whiter très « inclusifs » de notre grande hémorragie interne! Cynocéphales vivants de proskynèse en proskynèse!!! L’échine y est tordue, cagneuse, enduite d’une forme de faiblesse croulante, tempétueuse et vile qui se tordra jusqu’à ce que nos gencives soient devenues la meurtrissure du rachitisme sous la dent de la gâterie de l’apatrie repue!

Mais au delà de ces Tartempion, de ces Barbanchu et de ces Falempin, il y a cette Xénosophie Durocher dont les papiers d’insignifiance s’attachent à la peau et à l’esprit comme la lèpre à l’indigent, comme la gale sur la peau infecte de la pauvreté cérébrale – qui nous refaisait le coup de la gueuse qui chérit ses loques et qui nous ordonnait, dans sa léproserie de morpions contagieux; qu’il faudrait que l’on arrête, nous Canadiens-français, de critiquer l’élite cinématographique anglo-saxonne – sur la polémique concernant « The Revenant » – et que l’on les remercie plutôt de nous avoir donné du travail!?! Cela commence étrangement à ressembler à la propagande du « petit pain », de « l’autre joue » et de la « main baisée » que nous servaient, autrefois, les clercs soumis au pouvoir impérial Britannique!! Mais de slogans en slogans, de réflexes en réflexes, le niveau d’avilissement se réduit toujours afin d’atteindre celui de notre Ravary des égouts; véritable éboueuse de la philanthropie milliardaire qui postillonne ce qu’elle écrit à la manière du chien de Pavlov!! Voilà bien notre très anti-dieudonnarde qui osait, le 5 février dernier, nous donner des leçons de vocabulaire!?! On t’en foutra, vieille bovine du tertiaire, de « l’enflure verbale », du Novlangue au pathos monarchiste constitutionnel; de la vagignorance à grande gueule de ruminante débilitée à l’index modernisto-droit-de-l’hommiste!! Mais nous n’avons pas fini avec ces gynéciennes de la pensée de masse; déferlante standardisée à l’opinionlâtrie de la crainte du « repli sur soi » et de la « xénophobie économique »!! Isalaide Maréchal clitorispliqueuse – de qui la verve ressemble plus à des Seiri Panties qu’à des pensées; moralinatrice vidangière qui n’est que la symétrie d’EgralbyLevy véritable Goebbels de l’économique mondialisé – dont la pensée catarrhale et obséquieuse est Bukkakiée par les Chicago boys!! Conductrices aveugles du char de Jaggernat dont Michel Hébert… notre bon lobotomisé de service COHF – opinieux de l’opinion – nous livrait ses excréments en guise de génuréflexion : « voir les jeunes s’endetter comme des morons. Multiplier les cartes de crédit à gogo » tout en accusant « le marxisme » et les syndicats « en vogue dans les écoles »! Faudrait-il rappeler à cet éraste de la Hébertjugend que LA DETTE C’EST LE CAPITALISME ET QUE LE CAPITALISME C’EST LA DETTE; que les cartes de crédits sont précisément l’invention la plus pernicieuse du régime ploutocratique qu’il défend!?!? Mais, peut-être, ce torchon de lépreux, cet éromène du capital devrait-il suggérer que son fameux cours « financier » soit donné au « grand Kahal new-yorkais »? Peut-être n’aurait-on pas, alors, sous les très peu syndicaliste Henri-Paul Rousseau, perdu 40 milliards de dollars de notre compte de banque collectif!?! Ce hand-jobbeur de Mammon nous annonçait, en janvier dernier, qu’il prenait sa retraite du monde des licheux de latrines… dommage qu’elle ne soit pas « effective immédiatement »… Mais nous lui invoquerons que dans la société des castrats journalistiques et des minables à l’opinion vendue, qu’il aura toujours des pénis à se mettre en bouche et des quenelles à prendre dans le cul!! La porcherie est pleine et les truies sont prégnantes; il est temps de nettoyer les écuries d’Augias! Choukse! Choukse! Choukse!

Devant un tel grava d’immondices, la première chose à faire n’est donc pas le champ de bataille vers le gibier et la fortune, mais bien de détruire le trône pourri sur lequel la famine et l’infamie ont creusé leur nid! Nous ne sommes plus au Temps des Bouffons où le maître « mange du chien » mais bien où le chien se prend pour le maître! Ainsi, de volontarisme en volontarisme, nous nous sommes habitués à porter notre propre masque mortuaire – genre de « wasp face » retournée sur nous-même – à l’allure d’une Manor farm où les porcs de la révolution obséquieuse sont devenus à l’image de ceux qu’ils redoutaient! À l’heure où nous nous parlons, ce qui agresse l’œil, assène l’esprit, flagelle de constance et d’abomination la valeur même de nos existences, ce ne sont pas les symptômes d’une décadence imminente – qui aurait au moins la vertu suprême de nous avertir de l’abysse prochain – il s’agit bien, ici, des conséquences magnanimes et irréversibles de l’abîme lui-même! À côté de cela, même un parasite propose un acte de civilisation supérieur, en goût et en continence, à l’œuvre décharnée de ces histrions teutoniques singeant l’acte de vie! Mithridatisés, incapables à la mort, nous nous sommes repus à la source de ce venin d’Aspic; nous en avons, jusqu’à satiété, baigné notre corps politique afin d’en extirper le «sang et l’eau11» pour qu’en apparence, l’œuvre soit sans vaincu! Colonie emphytéotique produisant, en masse, l’individu-locuteur; l’étalon-individu de notre Indirect rule électivo-ploutocratie!

Alors nous savons quels pieds baiser si, encore, il advenait dans les coins reculés de notre misérabilité, que nous désirions, dans la laideur vindicative de la honte, nous sustenter dans les halles de la dépendance, du lait de l’attenance et du fumet orgiaque de l’assuétude dont le sein nous tient, à sa guise, bien gras! Tubéreuse nation édifiant ses propres chimères; elle n’est que résignation à la fatalité de la mort : somme de toutes nos suffisances… et dont nous sommes, hélas, les dépouilles opimes!

« Vienne le jour où nous ne serons plus
un peuple de colonisés, de parias et de dépossédés,
mais un peuple viril, puissant,
libéré de ses chaînes historiques,
capable d’assumer pleinement son destin »

– Raymond Barbeau

Olivier Denordecôte


1 Nietzsche, Par delà bien et mal
2 Jean-Claude Dupuis Tradition Québec
3 Léon Bloy, Exégèse des lieux communs
4 Milton John, Le paradis perdu
5 Évangile
6 Borduas refus global
7 SCHATZ, Albert. L’individualisme économique et social. Les belles lettres p. 33
8 Bernanos Georges p. La France contre les robots
9 Fukuyama Francis, le dernier homme et la fin de l’histoire.
10 Miron Gaston, L’octobre
11 Évangile


Tribune Libre
À propos de