caricature

0

Printemps 2017

S’il-vous plaît Couillard, aide-moi à sortir de l’ombre, de cette obscure feuille de chou, de ce nid à radicaux. Censure publiquement mon dessin, je t’en supplie. Regarde, j’ai dessiné tes couilles. Elles sont bien violacées, jaillissant de ta jupe. N’est-ce pas intolérable? Autrement, Josée Legault nous expose… [...]
2

En route pour 2018

À droite, un patron bien gros, un mononcle renégat et gominé, un arriviste testostéroneux, un abject opportuniste au populisme facile. La chose n’est pas banale à l’aube de l’ère Trump. Avec Legault, c’est le statu quo à perpète consolidé par une horde d’affairistes de bas-étage. Pas grand chose à escompter de ce bord là. À gauche,… [...]
0

Les pointes de Brie (2)

Deuxième publication des Pointes de Brie au Journal Le Québécois. De bons mots présentés sous l’angle d’un bestiaire façon Aprilus. Qui c’est Albert Brie? Écrivain et humoriste québécois. Il a participé comme scripteur francophone à plusieurs médias. Il est notamment connu comme auteur d’aphorismes humoristiques et philosophiques… [...]
2

À la mode de chez nous

Encore du religieux. Jusqu’à ce que ça nous sorte par les oreilles. Cette fiction torturée, ce hippie cloué dégoulinant sa souffrance à l’Assemblée Nationale, dans les hôpitaux et dans certaines écoles publiques en région m’agace et c’est peu de dire. Mais en même temps, j’ai peur qu’en voulant trop pousser pour qu’il… [...]
0

Les saveurs du mois

Deux commissaires rances, tout droit sortis d’outre tombe : Bouchard et Taylor (à l’envers sur le dessin). Les saveurs du mois. Ils sont partout : Le Devoir, Radio Cad’na, la grosse Presse aux Desmarais, partout. À croire qu’il n’y a que ces deux curetons multiculturalistes qui soient aptes à réagir au merdier qui nous… [...]
0

Des défis pour les extrêmes

Y’a t-il de la place pour la satire au Québec? Faut-il se fier au nombre d’épais qui chantent au 1er degré Les pauvres de Plume ou Ça c’est d’la femme de Mononc’ Serge? Faut-il se fier aux réactions hystériques que celle-ci est susceptible de susciter?… [...]
0

Les chiens de garde

C’est grave comme il s’en dit des niaiseries en ce moment. Ça part dans tous les sens. En passant, désolé pour le coup de blues qui teintait mon dernier texte. Falardeau m’aurait lancé la même chose que ce qu’il a un jour répondu à un Yvons Deschamps en plein creux de vague : «Si t’es fatigué, va te coucher!»… [...]