Le monde selon Elvis Gratton

25.00$

Étrangement, cette grossièreté du régime des commandites, incarnée par Elvis Gratton, devient, sous la plume de certains chroniqueurs, celle du cinéaste. Ce concert injurieux est longtemps resté sans réponse. Désormais, le public, les étudiants et les chercheurs auront cette série d’entretiens pour mieux scruter les replis d’une pensée qui se déploie sans complexes dans une expérience de la liberté peu commune.

Product Description

La série de films de Pierre Falardeau avec le personnage d’Elvis Gratton a reçu plus que sa part de diatribes. De nulle à merdique, les vocables les plus méprisants ont été employés par une certaine critique au centre du pouvoir médiatique. Lafontaine et Rabelais ont aussi subi à leur époque les foudres des censeurs : le rire est menaçant pour le pouvoir quand il devient l’arme du libre-penseur. Le mépris d’une certaine classe intellectuelle pour Olivier Guimond et le burlesque québécois rejoint aussi le procès pour mauvais goût fait à Falardeau. Mais ce qui dérange vraiment, c’est la dénonciation sans compromis du système d’aliénation et d’exploitation, que le cinéaste réussit à mettre en lumière dans ses aspects les plus grossiers.

Étrangement, cette grossièreté du régime des commandites, incarnée par Elvis Gratton, devient, sous la plume de certains chroniqueurs, celle du cinéaste. Ce concert injurieux est longtemps resté sans réponse. Désormais, le public, les étudiants et les chercheurs auront cette série d’entretiens pour mieux scruter les replis d’une pensée qui se déploie sans complexes dans une expérience de la liberté peu commune. Pierre Falardeau est un humaniste révolutionnaire qui a construit une œuvre de réflexion qui s’appelle Le Party, Octobre, 15 février 1839 ou Le Temps des Bouffons, mais qui s’appelle aussi Elvis Gratton.

Un texte de Pierre Falardeau et des extraits de critiques complètent ces entretiens.