De la pertinence du Bloc québécois

Nous voyons autour de nous des milliers de québécois et québécoises refuser le pipeline Énergie Est que souhaite nous imposer le PCC, PLC et NPD réunis. Nous les voyons s’indigner du peu de cas que fait le Canada de l’environnement ou de la militarisation croissante de ce pays. Nous les voyons soucieux que le Pacte […]

Indépendantistes, rêvons un instant…

Si, en 2018, le PQ était majoritaire avec 38.1% du vote et que QS et ON totalisaient 12%, cela ferait bien 50% + un ! Un référendum serait-il alors nécessaire si nos partis s’engagent à faire l’indépendance en proclamant qu’un vote PQ-QS-ON est un engagement dans ce sens ? Ne serait-ce pas là une approche consensuelle, évitant […]

Les bien-pensants et PKP

Presque à chaque fois qu’une idée, un propos ou une réplique est un tant soit peu franche, manque de nuance, évoque une vérité qui dérange ou ne prend pas l’apparat de mots doux à l’oreille, l’individu qui en est à la source se fait rapidement « crucifier » sur la place public, son propos devenant […]

8000 extrémistes à Trois-Rivières… Danger!

Ce 24 février, à l’émission Les grandes entrevues de 98,5FM, Paul Houde interviewait Mme Nathalie Simon, mairesse de Châteauguay, et M. Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières, sur  la fluoration de l’eau potable. Contraste flagrant des discours: d’un côté, les propos intelligents et respectueux de Mme Simon, qui parlait de consultation de toute la population, et, de […]

Tous derrière le Bloc Québécois

Depuis des années que les médias à gages nous répètent inlassablement que les Québécois ne veulent pas entendre parler de référendum. À force de l’entendre, on s’est convaincu que ces assertions constituaient une réalité. De Jean Lapierre en Mario Dumont, de Dominic Maurais en Sylvain Bouchard, le mot d’ordre de piocher sur le mouvement souverainiste […]

Les idées n’ont pas d’âge

Ils sont nombreux depuis quelque temps les défaitistes et  les résignés, ceux dont l’âge ou la fatigue nous condamne à l’errance et au désenchantement. Ce qui est navrant avec la débâcle péquiste du dernier scrutin, c’est que ce sont des souverainistes eux-mêmes qui jettent l’éponge et sont tentés par l’ivresse tranquille du découragement. Ils en ont le droit, eux qui ont porté à bout de bras l’idée du pays à naitre depuis plus de 50 ans. Ce qu’ils n’ont pas la liberté de faire cependant c’est d’entraîner toute notre génération dans leur apitoiement. Nous, dans la vingtaine ou la jeune trentaine, n’avons pas connu la pluie froide d’octobre 70, la défaite crève-cœur de 80, la traitrise de 82 et n’avons pu faire entendre notre voix en 95. Mais nous croyons encore que notre place au concert des nations saurait participer à la création d’un monde meilleur.

Lancement du livre L’idéal républicain

Les Éditions du Québécois sont fières d’annoncer la parution d’une importante nouveauté intitulée L’idéal républicain. Réflexion sur le passé et l’avenir du Québec, ouvrage de Yanick Barrette qui propose de s’attarder au républicanisme dans l’optique de l’indépendance du Québec. Le lancement du livre se fera dans le cadre de l’enregistrement de l’émission de web-télé La […]