La moitié du ciel

Dans le combat pour l’indépendance, personne ne contestera que les femmes doivent occuper une place tout autant importante que les hommes.  Or, la réalité n’est pas tout à fait celle-là.  C’est que les femmes semblent moins attirées par la chose politique que ne le sont les hommes.  Elles n’en sont pas moins essentielles.  Cette situation n’est pas spécifique au Québec, l’Histoire du monde se conjuguant plus souvent qu’autrement au masculin, pour le meilleur et… pour le pire.  Ai-je besoin de vous rappeler les paroles de « Miss Maggie », cette ode aux femmes rendue populaire par le chanteur Renaud, dans lequel celui-ci exprime son dégoût de la violence des hommes et de leur morale guerrière ?