Chroniques de Carlo Mosti
Vendredi, 17 octobre 2014 | 
Écrit par Carlo Mosti   

Les temps sont durs pour le Québec. Je croyais que la léthargie du militantisme avait commencé avec le gouvernement péquiste et qu’elle se terminerait aussi avec lui, mais ce n’est pas vraiment le cas. Pourtant, le gouvernement libéral actuel est en train de nous plonger dans un marasme encore pire que celui de Charest. Couillard est ouvertement fédéraliste à l’os : si Charest était couché la plupart du temps devant le gouvernement néocolonialiste canadien, Couillard collabore en plus à creuser la tombe du peuple québécois sans aucune gène. Il est en train de couler l’économie du Québec en voulant absolument reprendre le même plan débile que Lucien Bouchard, c'est-à-dire de rembourser le foutu déficit - ce qui revient encore à enrichir les banques - et de détruire aussi le tissu social en sabrant dans tous les services publics, dans le but ultime de tout privatiser. Bref, Couillard s’arrange pour nous arracher tous les outils pour développer une société qui est capable de se prendre en main. Il enlève toute possibilité de refomenter le désir de liberté en devenant complètement dépendant du système.

 
Mercredi, 15 octobre 2014 | 
Écrit par Patrick Bourgeois   

C’pas parce que ça va très mal ici et ailleurs qu’il faut se contenter de déprimer tous autant que nous sommes, chacun dans nos coins, en ne tirant aucune leçon des événements qui nous frappent en pleine face.  Malgré tout ce qui se passe, il nous faut garder la tête froide et essayer de construire du positif avec cette tonne de négatif qu’on nous déverse en pleine poire.

Par où commencer?  Par PKP j’crois bien...

 
Chroniques de Pierre-Luc Bégin
Vendredi, 10 octobre 2014 | 
Écrit par Pierre-Luc Bégin   

« Ce n’est pas un débat sur lui [Pierre Karl Péladeau], c’est un débat sur la démocratie. »
- Jean-Marc Fournier, leader libéral

Pierre Karl Péladeau s’est engagé à mettre ses parts de Québecor dans une fiducie sans droit de regard s’il devient chef du Parti Québécois. C’était la chose à faire, mais plusieurs vont plus loin et réclament que PKP se départisse carrément de Québecor. Devrait-il le faire? En fait, s’il devait le faire, voulez-vous bien me dire qui se porterait acquéreur de cet empire? Parce que si c’est la démocratie qui nous intéresse dans tout ça, faudrait peut-être se poser cette question, non?

 
Tribune Libre
Mercredi, 08 octobre 2014 | 
Écrit par Jean-François Carrier   

Les pièces de bronze qui ont été volées ce mois d’août dernier à St-Charles ainsi qu’à Beloeil (et trois ans plus tôt à St-Denis) l’ont été, de toute évidence, dans le but d’être fourguées chez le ferrailleur. Comme si on pouvait, à l’instar du PLQ, envoyer l’histoire se faire refondre à la scrap. Installés en honneur aux Patriotes qui se sont battus pour la nation au début du 19ème siècle, bataille qui a culminé en affrontements armés en 1837-38 suivis d’arrestations, d’exils et d’exécutions, ces bronzes représentaient la mémoire d’un peuple pour ses héros.

 
Vendredi, 19 septembre 2014 | 
Écrit par Pierre-Luc Bégin   

Les impérialistes-unionistes et les adeptes du « grand soir » référendiste ont beau dire, la réalité est que les Écossais viennent de faire un pas de géant vers leur indépendance, pour peu qu’ils n’adoptent pas le discours de leurs ennemis qui tenteront de les convaincre qu’ils ont été défaits. Il n’y a donc pas à être déprimé du tout des résultats du référendum écossais, au contraire! Les Écossais viennent en effet de montrer que la persévérance peut mener à deux doigts du pays et que, lorsqu’on fait la promotion de l’indépendance, cela donne d’excellents résultats. Il ne leur reste qu’un dernier pas à franchir : tous les espoirs sont permis.